Introduction

Sherlock Holmes est un détective consultant connu pour ses innombrables enquêtes. Il est souvent accompagné de son fidèle ami John Watson qui lui apporte une aide précieuse. On associe ce héros à de nombreux accessoires tel que la pipe, la loupe ou encore le béret. Il est connu pour sa réflexion et ses déductions hors du commun qui le rendent (presque ?) imbattable.

La première apparition de Sherlock Holmes se trouve dans « L’étude en rouge », une nouvelle écrite en 1887 par Arthur Conan Doyle. L’auteur connut dans sa carrière littéraire un rapide succès. Il abandonna son métier de médecin pour se consacrer uniquement à l’écriture. Pour la création de son héros, Conan Doyle s’est inspiré de son professeur de l’Université d’Édimbourg (Mr Bell) et du personnage Lecoq d’Emile Gaboriau. Le nom Sherlock viendrait d’ailleurs d’une déformation de cher Lecoq! Le franc succès que Conan Doyle reçu grâce aux aventures de Sherlock Holmes et de son compagnon Watson s’étendit à l’époque dans toute la Grande Bretagne, et l’on raconte même que la reine de l’époque était une grande lectrice de ses nouvelles. Ce succès devint même inquiétant quand Conan Doyle reçu des lettres de lecteurs adressées à Sherlock Holmes et demandant à son créateur de bien vouloir faire passer la lettre. En effet, une partie des lecteurs pensait que leur détective préféré n’était pas né de la pure imagination de Conan Doyle, mais qu’il était bien réel et vivant ! Cette frénésie pour les aventures de Sherlock Holmes fut donc le début du mythe. Un mythe est un récit imaginaire qui reproduit une tentative d’expliquer une difficulté d’ordre moral et métaphysique. Selon Michel Butor « Il comble une lacune dans l’explication que l’homme se donne des choses de la vie : il motive un mystère ». Les mystères les plus convoités sont ceux du surhomme, au héros, au poète et au génie. Au fil des années depuis son émergence, le mythe de Sherlock Holmes s’est étoffé au travers de différentes adaptations littéraires, cinématographiques,… Ces adaptations suivent toutes les mythèmes et les invariants, mais elles complexifient aussi le personnage en accentuant certaines caractéristiques.

Sherlock Holmes est donc le personnage principal, le protagoniste ou bien le héros de ces enquêtes fictives. Mais qu’est-ce qu’un héros ? Le héros classique est tout d’abord le principal personnage de l’œuvre littéraire, dramatique, cinématographique. C’est également une personne qui se distingue par sa bravoure, ses mérites exceptionnels, une valeur extraordinaire, un courage hors du commun, une élévation, par sa force de caractère, puis par une grande noblesse d’âme et quelques autres vertus. Mais il existe d’autres formes de héros :

  • Le super héros : D’après le dictionnaire Larousse, un super héros est un héros aux pouvoirs extraordinaires combattant des menaces contre lesquelles les forces de l’ordre traditionnelles restent impuissantes. Un super héros cache généralement ses supers pouvoirs à son entourage, dont parfois un personnage se démarquera en tentant de découvrir la « vrai » nature du super héros.
  • L’anti-héros : Un anti-héros est un personnage qui a une apparence banale, ordinaire voir laide. Il est également marginal et vit dans un monde qu’il ne comprend pas.
  • Le héros négatif : Un héros négatif est un personnage associable et porteur de qualités non héroïques telles que la corruption ou la destruction. Ses attributs moraux relève de l’immoralité, de la violence et il est souvent sans état d’âmes.

Sherlock Holmes est le personnage principal des nouvelles de Conan Doyle. Cela fait-il de lui un héros à part entière ? LES REPRESENTATIONS DE SHERLOCK HOLMES FONT-ELLES DE LUI UN HÉROS ?

Afin de répondre à cette question, nous avons étudié la première œuvre du canon Holmésien : L’Étude en rouge  parue en 1887 ainsi que Un Scandale en bohème (1891). Nous avons aussi étudié le film Sherlock Holmes (2009) réalisé par Guy Ritchie avec comme principaux acteurs Robert Downey Jr., Jude Law, Rachel McAdams, Mark Strong et Kelly Reilly, ainsi que sa suite, le film Sherlock Holmes : Jeu d’ombres (2011) par le même réalisateur. Nous nous sommes également penchés sur l’étude de la série télévisée de la BBC Sherlock, créée par Marck Gatiss et Steeven Moffat (2010).

Lepetitcoinlecture |
Lespoemealure |
Lesrimesduchemin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Poètes de Paris
| Vvdouze
| Alain31