Impatient

  • Sherlock Holmes est un impatient. Nous le voyons d’abord dans L’étude en rouge où il fait une expérience sur le chien de Watson afin de prouver les circonstances de la mort d’un certain M.Joseph Stangerson à Lestrade : « Holmes avait sorti sa montre, et à mesure que les minutes se succédaient sans résultat, une expression de contrariété et de déception se peignait sur ses traits. Il se mordait les lèvres, pianotait sur la table et montrait tous les symptômes d’une vive impatience. » (p63) Cet aspect rend le détective ordinaire et peut être un peu enfantin.
  • Dans la série de la BBC, l’impatience de Holmes se révèle souvent quand il n’a pas d’enquête en cours et qu’il en est réduit à attendre en robe de chambre le plus souvent qu’un client frappe à sa porte. Cet ennui est chez lui source de mauvaise humeur et de violence. Nous pouvons l’observer dans l’extrait ci-dessous où Holmes, dans l’attente, se défoule en tirant des coups de feu tout en criant qu’il s’ennuie. Ce comportement rappelle celui d’un enfant, incapable de retenir ses accès de colère et très impatient. Cela enlève au héros sa crédibilité globale de grand détective adulte et responsable.

fichier wmv Impatient

  • Au début du premier film de Guy Ritchie, Holmes se charge de l’arrestation d’un grand criminel. L’inspecteur Lestrade arrive sur le lieu du crime après le détective et lui fait le reproche : « Vous ne deviez pas agir avant mon arrivée ». Cette phrase nous montre que le détective est un homme impatient, incapable de retenir ses ardeurs et de respecter les règles et les lois. Ceci donne un côté enfantin au héros. De plus, on peut penser que Holmes avait pour but d’arriver avant Lestrade, afin de résoudre l’énigme lui même et donc surpasser le détective de Scotland Yard.

Lepetitcoinlecture |
Lespoemealure |
Lesrimesduchemin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Poètes de Paris
| Vvdouze
| Alain31